« Cracher sur M. Matte » ou comment il est impossible de critiquer la Nouvelle Église du Capitalisme….

Je me disais que je n’écrirais pas sur l’actualité, car en gros, l’actualité, ça me passe 10 pieds par dessus la tête…  Mais des fois, l’actualité fait ressortir des problématiques plus profondes qui viennent me chercher personnellement…

C’est le cas de la guéguerre impliquant Guillaume Wagner et Martin Matte.

On vit dans un monde où rêver de gagner le gros lot, rêver de devenir riche, est plus qu’un objectif parmis d’autres, c’est devenu LE RÊVE PRIORITAIRE à nourrir.  Le dicton de Lotto Québec nous le dit pourtant : « Ça change pas le monde, sauf que… » Sauf que « TOI » tu seras riche !  Arrêtes de penser aux autres, arrêtes de penser, l’important c’est que « toi », tu sois à l’abris de la pauvreté; que tu t’en sois sortis.

Dans un texte du 6 dec. dernier,  l’auteur nous explique qu’il est impossible de critiquer le système capitaliste si on a ou fait de l’argent d’une façon ou d’une autre.  Dans cette logique fallacieuse, personne sur Terre ne peut questionner ou critiquer le capitalisme; voila quelque chose de pratique !

Outre le côté absurde d’une telle remarque, c’est sans oublier qui on écoute… Quand j’écris ou je parle, dans un coin de « l’appartement » que j’occcupe, le ventre vide, sans argent, sans statut social, sans aucune notoriété, sans avoir 2$ dans mon compte, en voyant que sous peu je serai à la rue, qui écoute ce que je dis, qui lis ce que j’écris ? Personne ! Je suis une NOBODY !  On se fout de l’opinion d’un ermite sans le sous ! On admire les PKP, les Trumps, les Vedettes… Mais les nobody sans le sous… ON S’EN FOUT !  Ça n’arrive pas que des causes sociales soient portées par ceux qui sont les plus en bas de l’échelle sociale.  Il faut des gens qui ont un certain prestige social, pour porter des idées.   Les minables comme moi, n’ont pas les reins assez solides pour porter des idéaux, et même s’il essaient, il n’y a que quelques rares qui écoutent ce qu’ils ont à dire.

Si on ne peut pas critiquer le fait d’être obligée de se vendre, il faut s’y soumettre et fermer sa gueule, c’est ça ?

L’auteur en rajoute et c’est là que ça devient intéressant …

Il parle de ceux qui ont un produit : de ceux qui ont fait d’eux des big macs qui peuvent se manger par la masse.  Ils ont fait d’eux-même, un truc qui mérite  300 000$, via une pub. Ne pas parvenir à faire de toi un big mac, selon cet auteur, c’est la preuve que tu n’as pas de talent et que donc t’es juste jalous de ceux qui ont assez de talents pour faire d’eux un produit qui se vend bien.

Je n’ai pas le « luxe » de cracher sur l’argent… Mais en tant qu’experte en analyses de réseaux, je l’ai fait quand même !  J’aurais pu faire des 300 000$ en détectant des déviants en lignes, en étiquettant des activistes, en faisant des profils clients à des comp. de marketing.  J’ai préféré me retrouver sur le bord de la faillite que de le faire.  Pourquoi ? Parce que j’ai pas de talent ? Ouf, jen doute, je suis une des rares vraiment formée dans ce domaine… Et je me sais douée.  J’ai refusé pour des raisons de valeurs personnelles.  Mon intégrité n’a pas de prix.  Qui dit que Wagner ne s’est jamais fait offrir de faire de la pub ?

L’auteur conclu son texte en disant un truc qui veut dire « Si tu craches sur le Gros Lot, t’es un cave ; c’est de l’argent vite fait, bien fait ».  Et c’est là que je veux en venir…  On ne peut pas avoir d’autres priorités que de faire du gros cash vite.  On ne peut pas avoir d’autres priorité que de se vendre, de faire de soi un produit de masse.  Si on ose critiquer cette ambition, on s’attaque à un truc de profond chez les gens … Un truc qui les poussent à rêver de gagner au 6/49 ; l’espoir que ce soit eux, les riches.

Chez les Vedettes (sportives ou autres), le 6/49 = une grosse commandite, une grosse pub bien payante.   Tout le monde a besoin d’argent.  C’est ok de vouloir en faire.  J’empècherai personne de le faire et je ne juge même pas ce choix; ce serait bête… On a besoin de l’argent dans ce monde, sinon on peut crever de faim, et j’en sais quelque chose !   C’est correct de vouloir se mettre à l’abri de la précarité… C’est pas ça qui est questionné, c’est le fait que dans notre monde on DOIT rêver d’être un produit de masse.  On DOIT rêver d’être des Martin Matte… OU name it ! Le nom importe peu…  C’est la nouvelle Église, le nouveau dogme à ne jamais remettre en question, sous peine de lynchage publique.

Il n’y a plus de place pour la critique, parce que dès que tu dépends de l’argent, tu ne peux plus le critiquer..  Calmez-vous et pensez-y là…  C’est vraiment l’argent qui compte le plus ?

Ça enlève rien à personne que M. Matte fasse de lui un produit de consommation de masse.  C’est son choix.  Ça changera pas le monde, ça fait juste enrichir M. Matte et ceux qu’ils sert. Ce qu’a dit Guillaume n’enlevera rien ni à Matte ni à Maxi non plus !  Quoi que, depuis mettons que Matte baisse à vu d’oeil dans mon estime, et que je prie pour que Wagner demeure intègre et ne  flanche pas devant la pression de ce monde où la valeur suprème est de valoir du cash ; être un produit qui mérite 400 000 $

Jpense pas que tout ceux qui font de la pub, c’est parce qu’ils ont plus de talents… Les marketeux prennent des gens que vous aimez pour les aider à se faire une image qui vous parles, pas plus compliqué que ça… Pepsi, Re/Max, et co.  Nommer Martin Matte est un exemple parmis d’autres.  En rien cela ne va détruire ce pauvre petit Martin Matte qui se sens si intimidé en ce moment…

C’est bizarre parce que je me sens aussi intimidée, par toute cette masse de gens de l’Église Nouvelle du Capitalisme, qui ne savent que dire : tu ne peux pas critiquer si tu utilises de l’argent, tu ne peux pas critiquer si tu n’es pas un produit de masse qui a une importante valeur marchande.

Comme disait Falardeau :

« Les riches, c’est des plein de marde, les pauvres c’est des trous de culs, pis un trou de cul tout ce que ca veut c’est etre plein de marde. »

AMEN’s en du cash!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s