Le temps du saisonnier s’en vient !

Cette année je vais tenter quelque chose que je n’ai jamais fais, soit avoir plus de 10 000’² de surface en culture (principalement en « bio »intensif). Je ne fais pas du « bio » , car c’est une appellation contrôlée et que tant que je ne vendrai pas assez de légumes pour couvrir les frais de l’adhésion, je ne m’inscrirai pas pour l’obtenir.

Angoissée comme je suis, ça fait près de deux mois que je travaille sur mon planning.  Je rêve même que je suis en train de préparer les planches permanentes !  Je sais que ce sera de l’ouvrage surtout que je ne suis vraiment pas équipée correctement.   Mais si j’ai une bonne saison, l’an prochain, je pourrai m’équiper : houe maraichère, grelinette, bêche, un large rateau, …  Pour le moment, je vais devoir faire avec ce que j’ai.

J’ai déjà débuté certains semis : lavande, pensées, poireaux et oignons. Ça lève déjà 😀

Faut dire que des semis j’en fais assez régulièrement quand même, pour mon commerce de micropousses : 27629443_2134139783481507_5983190838363029504_n

Je ne suis pas très douée pour trouver des clients et « vendre ma salade », mais pour ce qui est de produire de la qualité, ça va 😉 Je le prend avec humour, mais c’est dommage cette lacune car j’ai un beau produit.  J’espère vraiment que je saurai faire mieux.  Surtout avec les produits saisonniers.

Faire ce que je fais ne me fais pas vivre, même pas de façon précaire,  mais ça me rend heureuse.  Même si c’est physique et que je ne rajeunis pas. On ne choisit pas le maraichage à petite échelle en se disant « c’est ainsi que je vais devenir riche ».   Il faut être passionné par ce que l’on fait, se sentir bien en le faisant, sinon ce n’est pas une vie !

Pas besoin d’ajouter de spiritualisme ou d’occultime ou de magie là-dedans..  Jardiner me rend heureuse; je me sens bien ancrée dans la réalité physique.  Si vous lisez mon blog, vous savez bien que je me perd facilement dans des questionnements à la limite de la métaphysique sur des questions comme la liberté et la « spécificité humaine », j’adore ça…  Mais mon équilibre à moi est de passer du hautement abstrait au hautement concrèt; de me permettre d’être les deux à la fois.

J’adore me questionner sur comment serait mon monde idéal, mais si je ne fais que me questionner, sans agir, sans tester, sans expérimenter, sans mettre à l’épreuve mes idées, mes croyances, je sombre… Il me faut vérifier si ce que je pense est logique, faisable, réaliste, souhaitable…

Quand j’ai commencé à penser à « vivre autrement », j’étais très naïve et je suivais le discours des « Colibris »; je croyais même que de cultiver suffisament pour nourrir ma famille était facile et demandait peu d’effort.. Que tous pouvait vivre ainsi… Puis la lucidité m’est revenue et j’ai réalisé que non, ce n’est pas souhaitable qu’on revienne à avoir besoin que + de 50% de la population soit agriculteur (à la façon de « Terre et humanisme », il en faudrait surement encore plus, pour nourrir tous le monde ! )

Il faut dépasser la réaction, face à une agriculture qui oui est intoxifiante, manque de respect envers le vivant et va jusqu’à produire des aliments malsains, pour aller dans l’action nouvelle réelle.  Cela demande de ne pas rejeter les sciences et notre époque et de ne pas chercher à remettre le dentifrice dans le tube.

L’agriculture bio intensive est une alternative prometteuse, on voit même un milliardaire comme Desmarais soutenir la démarche de J-M Fortier et sa femme.   Ils arrivent à nourrir plus de 200 famille sur moins d’un hectare.   À ce que je sache, ils sont à l’affut des nouvelles technologies, des nouvelles tendances, ils ne négligent pas non plus la méthodologie neccessaire à la vérification de leur technique et résultats. Ce n’est pas « magique », c’est rigoureux.

Il reste encore beaucoup de neige au sol, ma petite serre est enterrée jusqu’à la moitier (donc plus d’un metre de neige l’encercle…  C’est toujours une période étrange, où le bonheur des semis saisonniers tranche avec le paysage extérieur !

Et vous, avez vous commencé vos semis 2018 ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s